Retour au blogue

Faire du TDAH et l'argent des alliés

Tout ce que j’apprends sur l’argent (ou presque 😝 ) me fascine, surtout depuis que je sais que dans la loooongue liste de défis qui accompagnent le TDAH, la gestion de ce moyen d’échange en fait partie.

Il est de LOIN, celui qui m’a donné le plus de fil à retordre et pendant longtemps, tout ce qui le concerne me restait coincé dans la gorge.

Je n’aimais pas en parler. J’avais honte de ne pas être là où je le souhaitais financièrement. Je culpabilisais de ne pas être en mesure de contribuer davantage dans mon couple alors que je démarrais mon entreprise.

Et tu sais quoi, même si ça m’arrive encore, je suis mieux outillé pour ne pas rester pris dans ces pièges.

Dans le top 5 des causes de stress:

les problèmes financiers

La peur de manquer d’argent, l’insécurité financière et tous les soucis qui s’y rattachent ne sont, dans mon univers, que la pointe de l’Iceberg.

Ce que nous avons entendu de nos parents et de nos grands-parents influence définitivement notre perception. Les croyances véhiculées par la société et la religion aussi.

Le bagage historique et émotionnel que nous portons en lien avec l’argent contribue aussi à 

Un autre facteur est la valeur que l’on s’accorde. Longtemps, reconnaître ma valeur ET celle que je me suis accordée étaient, ouf, quasi inexistants.

J’avais beau essayer de changer le scénario, rien n’y faisait. Puis un jour, cette phrase a percuté mon univers de façon fulgurante:

L’Univers n’enverra pas 1 millions de dollars si les 1000 dollars dans ton compte en banque sont mal gérés

Puissante comme un tsunami, j’ai compris que si je voulais que les choses changent, ma relation à l’argent avait besoin que je lui accorde BEAUCOUP d’attention.

Il était temps d’arrêter de:

  • Faire semblant que tout est ok et que ça va «s’arranger tout seul»
  • Croire que je n’étais pas doué avec l’argent
  • Dire que le monde se porterait mieux sans argent
  • Me foutre de ne pas avoir un bon crédit

Et j’en passe…

Oui, vivre avec un TDAH veut souvent dire qu’on oublie de payer des factures, qu’on a aucune idée comment on dépense notre argent parce qu’on se dit que c’est fait pour ça.

Au final c’est la sécurité, l’autonomie, l’indépendance et la liberté financière qui écopent et c’est exactement la trajectoire que j’ai voulu réorienter.

J’ai donc décidé de trouver des moyen pour créer un spark d’intérêt envers quelque chose pour laquelle j’en avais moins 3 milliards.

Et les archétypes financiers sacrés ont été (et sont toujours) le moyen super le fun pour maintenir mon niveau d’intérêt élevé

J’ai même été chercher la certification l’an passé afin de les ajouter dans mon coffre aux trésors de coach (et je t’en reparlerai plus en détails dans un autre article).

Question de piquer ta curiosité, les archétypes te permettent de décoder ton ADF financiers. Ils ont tous une zone de génie et une zone d’ombre, des forces et des talents avec l’argent. 

On arrive même à faire des liens avec certains éléments du TDAH comme l’impulsivité, l’estime de soi, l’attention et le focus.

Ça te donne envie de faire du TDAH et de l’argent des alliés pour qu’ils deviennent ensuite les tiens?