Retour au blogue

Utilises-tu des mots bienveillants envers toi-même?

Une caractéristique revient souvent chez les personnes que j'accompagne. La majorité sont très exigeantes envers elles-mêmes, vraiment très exigeantes.

Si je te demande la dernière chose que tu as pensé ou dite à propos de toi, quelle serait ta réponse?

Est-ce une phrase qui aide à cultiver l’estime de soi ou une série de mots empreints de jugement et d’auto-critique?

Est-ce que tu te dis que tu as fait de ton mieux ou que tu n'en a pas fait assez?

Les pensées et les mots non bienveillantes que j’ai pu utiliser envers moi-même dans le passé m’auraient peut-être valu une parution dans le livre des records Guinness!!!

Exigeante x 1000 avec moi-même à toujours chercher la perfection, rigide et d’une intolérance spectaculaire, on était pas loin d’un régime militaire.

Le junk food de l'esprit, c'est comme ça que je l'appelle dans mon franc parler.

Il a nourrit mon esprit pendant longtemps, très longtemps et je n'en étais pas consciente parce que je fonctionnais avec mes systèmes par défaut, ceux qui nous transforment en automates.

Trop occupée à rouler à une vitesse folle avec un niveau de stress élevé, j’ai frappé un mur...

Le burnout 

Je suis rentrée dedans tête première. C’était fulgurant. Une collision sans précédent qui a été un cadeau phénoménal.

Beaucoup de choses ont changé. Huuum, non. J’ai fait le choix de transformer ce qui ne fonctionnait plus parce que je voulais expérimenter et créer autre chose avec la vie.

Quand tu fais face à une difficulté, amplifiée par le défi d’attention ou non, quel train de pensées démarre dans ta tête ? Celui qui contracte ou celui qui te permet de prendre de l’expansion?

Quels mots utilises-tu pour parler de toi ? Ceux qui te diminuent ou ceux qui t’aident à t’élever?

En entamant ce grand ménage de vie, j’en suis venu à nourrir mon esprit de la même façon que je le fais avec mon corps, parce que lui aussi à droit au meilleur pour tout ce qu’il me permet d’accomplir jours après jours depuis ma naissance.

Reformulation en cours…

Comme le GPS qui ajuste ou cherche un nouveau trajet pour arriver à destination, mon GPS interne avait besoin d’une mise à jour.

J’ai accordé plus d’attention au schéma de pensées et au discours interne que j’entretenais.

J’ai été à l’écoute des émotions qui parfois, se bousculaient aussi intensément qu’un tsunami.

J’ai annulé, supprimé, réinitialisé, reformulé et recyclé tout ce qui entrait dans la catégorie de la junk de l’esprit.

Avec le temps et la pratique, c’est devenu une habitude qui s’est transformée en habilité. 

Avec le temps, ma perception de moi-même et de ma différence s’est clarifiée.

Avec le temps, mon opinion de moi même a cessé d’être secondaire à celle que les autres avaient de moi.

Es-tu prête à faire la mise à jour de ton GPS interne?

Est-ce le temps d'éliminer le junk food qui mine ton esprit?